SENSES, un projet ERC à l’écoute du bruit des systèmes chargés

International Distinctions

Présents dans les batteries et les supercondensateurs, les liquides contenant des charges électriques sont la spécialité de Benjamin Rotenberg du laboratoire PHENIX. Avec son projet ERC SENSES, il propose de mieux connaître leurs propriétés en analysant leur bruit de fond grâce à des simulations.

Directeur de recherche CNRS au laboratoire Physicochimie des électrolytes et nanosystèmes interfaciaux (PHENIX, CNRS/Sorbonne Université), Benjamin Rotenberg étudie les systèmes liquides contenant des charges électriques et leurs interactions avec des matériaux poreux. Ces travaux trouvent des applications pour le stockage de l’électricité par batteries et supercondensateurs, l’enfouissement de déchets nucléaires, ainsi que l’extraction des hydrocarbures et le stockage du CO2 dans le sous-sol.

Ses nombreux travaux s’organisent à présent autour de SENSES[1], projet qui lui a valu d’obtenir une bourse ERC Consolidator. Comme dans la plupart des expériences, la mesure des propriétés électriques des liquides présente un bruit de fond qui parasite le signal. Si ce phénomène a longtemps été considéré comme indésirable, Benjamin Rotenberg appartient à une nouvelle génération de chercheurs pour qui le bruit porte lui-même des informations.

Avec SENSES, il propose de modéliser quatre types d’expériences qui reflètent les fluctuations, le fameux bruit, des espèces chargées dans les liquides. La comparaison entre simulations et résultats expérimentaux devrait éclairer sur les propriétés microscopiques des systèmes chargés. Ce projet, très fondamental, pourrait néanmoins ouvrir des pistes dans l’amélioration du stockage électrique ou la détection de molécules.

 « Cette bourse est l’aboutissement du travail de préparation, avec l’accompagnement de l’INC, et le début d’une belle aventure, décrit Benjamin Rotenberg. Il faut à présent se montrer digne de cette formidable opportunité. »

[1] Making sense of electrical noise by simulating electrolyte solutions, donner du sens au bruit électrique en simulant des solutions d’électrolytes.

Récupération d’énergie à partir d’eaux douce et salée dans un condensateur © Michele Simoncelli

Contact

Stéphanie Younès
Responsable Communication - Institut de chimie du CNRS